Son Excellence Hârûn (as)

Son Excellence Hârûn (as) est le frère aîné de son Excellence le prophète Mûsâ (as). Il est son vizir et son porte-parole en Egypte. Hârûn est un mot hébreu qui a pour signification « habitant de la montagne » ou « éclairé ». L’ensemble des religieux et des grands prêtres juifs descendent de lui. Après son envoi en tant que prophète, Mûsâ (as) demande à Dieu de faire de son frère Hârûn (as) son vizir, pour le motif que la prophétie est une lourde affaire et qu’il a besoin de soutien et de protection. Mais aussi parce que Hârûn (as) est éloquent et qu’il peut, concernant la prophétie et l’appel adressé aux gens, susciter une certaine réussite. Il demande donc à Dieu que son frère puisse l’assister jusqu’à ce que les gens se mettent à louer Dieu abondamment et à invoquer Sa mention. Dieu exauce la prière de Mûsâ (as). Il est révélé à Hârûn (as) qu’il doit quitter la ville et aller en Egypte, avec son frère, chez Pharaon, le souverain idolâtre de l’époque. Ils doivent faire face à Pharaon durant quelques temps afin de discuter avec lui, de le guider et de propager la religion divine. Il accompagne son frère partout où cela est nécessaire et se joint à tout ce qu’il entreprend, l’aidant à parvenir à ses fins. Dans un hadith, il est dit que Hârûn (as) n’a pas de rapport direct à la révélation et qu’aucun livre n’est descendu pour lui. En vérité, il est bien un prophète mais il dépend du prophète Mûsâ (as). Et lorsque son Excellence Mûsâ (as) se rend sur la montagne de Tûr, Hârûn (as) est son lieutenant et son wasî.

 

Hârûn (as) d’après le Coran

 

Dans le noble Coran, aucune question n’est abordée au sujet de ce noble personnage hormis sa lieutenance, en lieu et place de son frère, lorsque ce dernier, le Prophète Mûsâ (as), part quarante jours durant à son « rendez-vous ». Lorsque Mûsâ (as) revient, il trouve son peuple absorbé dans l’adoration du Veau d’or. Cela le rend furieux. Il demande des comptes à Hârûn (as). Hârûn (as) dit : « Les gens m’ont tyrannisé et ont été proches de me tuer. Ne me fais pas honte devant eux et ne me frappe pas avec les oppresseurs ! » Mûsâ (as) dit alors : « Ô Seigneur ! Pardonne-moi et pardonne à mon frère, place-nous dans Ta miséricorde, Toi qui est le Miséricordieux des Miséricordieux. » Dieu, dans le Coran, au cours de la sourate Al-Sâfât (Les rangés, sourate 37), présente Hârûn (as) comme l’associé de Mûsâ (as) lorsqu’il s’agit de lui donner le Livre, de le guider vers la voie droite, et lorsqu’il est question de son état de soumission et des grâces qui lui sont accordées. Le Coran le place parmi les prophètes envoyés (as), les prophètes (as) en général, les pieux, les justes. Il le considère au même titre que les prophètes (as) qui disposent des qualités que sont la beauté, la bienfaisance, la paix, le fait d’être choisi et guidé. Hârûn (as) meurt à Hûr (il s’agit apparemment d’un lieu situé dans le secteur de la montagne de Tûr). Sur le sommet oriental de cette montagne, à mille cinq cent quatre-vingt-cinq mètres au-dessus du niveau de la mer, on trouve une tombe dédiée à Hârûn (as) qui est un lieu de pèlerinage pour les Bédouins.

Aaron (as).

Moïse (as).

Le Jebel Mûsâ, dans le Sinaï.

Son curateur.

 

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (26) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (2) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (3) : Tiflân-e moslem - Irak (1) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (20) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (28) : Masjed Jâmeh' - Ispahan : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (1) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (21) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *