L’ascension au ciel de Son Excellence le Masîh (as) d’après le Coran et les hadiths (2)

 

La rencontre entre le Prophète (s) et ‘Isâ (as), la nuit du Mi‛raj[1]

 

Lors de la nuit du Mi‛raj, le Prophète de l’islam (s), qui se rend de Makka[2] à Bayt al-muqaddas[3], et de là réalise son ascension vers les cieux, a quantité d’entrevues et de discussions avec les prophètes (as) et les anges. Par exemple, lorsqu’il entre dans Bayt al-muqaddas accompagné de Jabraïl[4] (as), Ibrâhîm[5] (as), Mûsâ (as), ‘Isâ (as), précédant une foule de prophètes (as), viennent accueillir Son Excellence (as). Alors le Prophète (s) se tient debout devant eux, et tous les prophètes (as), dont Ibrâhîm (as), ‘Isâ (as) et Mûsâ[6] (as) accomplissent la prière ensemble derrière lui. Au cours de son trajet, après avoir vu le premier ciel, le Prophète (s) s’élève au deuxième ciel. Là, les visages de deux hommes absolument identiques attirent son attention. Il demande à Jabraïl : « Qui sont-ils ? » Jabraïl lui répond : « Ils sont chacun le fils de la tante de l’autre[7], il s’agit de Yahyâ[8] (as) et de ‘Isâ (as), salue-les. » Le Prophète (s) les salue. Ils le saluent également et demandent pardon les uns pour les autres auprès de Dieu. ‘Isâ (as) et Yahyâ (as) disent : « Félicitations au frère vertueux et au Prophète vertueux (as). »

 

L’ascension au ciel de ‘Isâ (as) selon les hadiths

 

Dans le Tafsîr Qommî[9], il est rapporté de l’Imâm al-Bâqer (as) : « ‘Isâ (as), au soir de cette nuit où Dieu le Très-Haut doit l’emporter au ciel, mande auprès de lui ses compagnons, qui sont au nombre de douze. Il les fait entrer dans une maison et tire de l’eau du puits qui se trouve dans une encoignure de la maison. Tandis qu’il se verse de l’eau sur la tête et le visage, il dit : ‘Dieu le Très-Haut m’a révélé qu’à ce moment même, Il va m’élever vers Lui, Il va me purifier des juifs[10]. Lequel d’entre vous se porte volontaire pour que Dieu le Très-Haut lui donne mon apparence ; il sera alors tué à ma place, il sera crucifié et se trouvera avec moi au bassin[11], au paradis ?’ Un jeune qui se trouve parmi eux dit : ‘Ô Rûh Allâh[12] (as), je suis prêt.’ ‘Isâ (as) dit : ‘Oui, tu es bien celui-là.’ Ensuite, il se tourne vers le reste de l’assemblée et dit : ‘Sachez qu’après mon départ, avant même que l’aube se lève, l’un d’entre vous m’aura renié douze fois (en manifestant de l’aversion envers moi).’ Un homme au sein de l’assemblée dit : ‘Ô prophète de Dieu (as), s’agit-il de moi ?’ ‘Isâ (as) lui répond : ‘Il semble que tu aies ressenti quelque chose de comparable dans ton âme. Soit, tu seras celui-là.’ De nouveau, il se tourne vers les autres et dit : ‘Après moi, peu de temps s’écoulera avant que vous ne vous divisiez en trois sectes. Deux d’entre elles attribueront des calomnies à Dieu le Très-Haut et iront dans le feu, tandis que l’autre sera celle de ceux qui seront sauvés. C’est cette secte qui suivra Sham‛ûn[13] avec sincérité et n’attribuera pas de mensonges à Dieu. Elle ira au paradis.’ A peine a-t-il prononcé ces paroles que sous les yeux de ses compagnons, dans l’angle de la maison, il s’élève en direction du ciel, et disparaît. Par ailleurs, les juifs qui recherchent le Masîh (as) depuis un certain temps trouvent cette même nuit la maison en question. Ils se saisissent du jeune homme volontaire pour prendre l’aspect de ‘Isâ (as) et le tuent par la crucifixion. Ensuite, l’individu qui reniera douze fois ‘Isâ (as) avant que l’aube survienne est pris à son tour. Il commet alors cette mécréance douze fois. » Le même récit est rapporté par Ibn ‘Abbâs et Qitâda, ainsi que d’autres. Ces auteurs nous rapportent d’autres savants que : « Ce jeune homme qui est prêt à prendre l’apparence de ‘Isâ (as) est ce même homme qui a fait son rapport indiquant l’endroit où se trouvait ‘Isâ (as), et qui s’est ainsi rendu responsable de sa propre capture et de sa mort. » On rapporte bien d’autres hypothèses encore, mais le noble Coran reste pour sa part muet à ce propos.

Dans le ‘Uyûn al-akhbâr, Son Excellence l’Imâm al-Rezâ (as) nous rapporte ceci : « Aucun acte des prophètes (as) et arguments divins (as) n’est douteux pour les gens, hormis celui de ‘Isâ (as). Cela est dû au fait que ‘Isâ (as) est emmené vivant au ciel, qu’il rend l’âme entre la terre et le ciel, que son corps sans esprit et son esprit sans corps sont emportés au ciel, et que son esprit est de nouveau retourné dans son corps. Voici la teneur des paroles de Dieu le Très-Haut, qui dit d’une part dans le Coran : ‘Ô Jésus ! Je vais, en vérité, te rappeler à Moi ; t’élever vers Moi ; te délivrer (te purifier) (de la souillure)[14] des incrédules.’ (sourate Âli ‘Imrân (La famille de 'Imrân) ; 3 : 55), et que ‘Isâ (as) dira lui-même le jour de la résurrection d’autre part : ‘J’ai été contre eux un témoin, aussi longtemps que je suis resté avec eux, et quand Tu m’as rappelé auprès de Toi, c’est Toi qui les observais, car Tu es témoin de toute chose.’ (sourate Al-Mâ’ida (La table servie) ; 5 : 117). »

Le Tafsîr ‘Ayyâshî nous rapporte de l’Imâm al-Sâdeq (as) : « Lorsque ‘Isâ fils de Maryam (as) est emporté au ciel, il est vêtu d’une tunique de laine filée, tissée et cousue par Maryam (as). Lorsqu’il parvient au ciel, une voix l’appelle : ‘Laisse tomber l’embellissement de ton monde.’ » L’Imâm al-Sâdeq (as) dit également : « Dieu a suscité ‘Isâ ibn Maryam (as) et lui a fait don de la lumière, du savoir, de la loi et de tous les enseignements des prophètes précédents (as). A cela Il a ajouté l’Evangile, qu’Il a fait descendre sur lui. Il l’a envoyé aux Banî Isrâ’îl à Bayt al-muqaddas, afin qu’il les invite à avoir foi en Dieu et en Son prophète (as), à agir conformément au Livre et à Sa sagesse. Face à son invitation, la plupart des Banî Isrâ’îl préfèrent emprunter la voie de la révolte et de la mécréance, et parce qu’ils n’ont pas foi, ‘Isâ (as) les maudit. Dieu métamorphose un groupe de révoltés parmi eux, afin que cela serve de leçon aux autres. Malheureusement, cela ne fait qu’accroître leur révolte et leur mécréance. ‘Isâ (as) demeure à Bayt al-muqaddas et les invite à Dieu durant 33 ans, les encourageant par les grâces qui se trouvent auprès de Lui, jusqu’à ce que les juifs se mettent à le poursuivre et prétendent finalement l’avoir persécuté et enterré vivant. D’autres prétendent l’avoir tué lors de la crucifixion. Cependant, il est certain que Dieu ne leur a pas donné l’avantage sur ‘Isâ (as). Au contraire, Il a rendu cela douteux à leurs yeux, Il les a trompés. Aussi, les juifs n’ont absolument pas obtenu le pouvoir de tourmenter, de tuer et de crucifier Son Excellence le Masîh (as) car cela est formellement démenti par cette parole de Dieu : ‘Ô Jésus ! Je vais, en vérité, te rappeler à Moi ; t’élever vers Moi.’ (sourate Âli ‘Imrân (La famille de 'Imrân) ; 3 : 55). »



[1] L’ascension nocturne du Prophète (s), qui a lieu à Bayt al-muqaddas (Jérusalem), où il se rend sur le dos du cheval Buraq, lors du voyage nocturne (Al-Isrâ’) la nuit où il doit fuir Makka (La Mecque).

[2] La Mecque.

[3] Le temple sacré : Jérusalem.

[4] L’archange Gabriel (as).

[5] Abraham (as).

[6] Moïse (as).

[7] Ils sont cousins germains.

[8] Jean le Baptiste.

[9] Le Commentaire du Coran rédigé par Qommî.

[10] Dans le sens de : « me délivrer des juifs ».

[11] En milieu shiite, il est dit que le bassin dont il est question dans le Coran, et auprès duquel les croyants doivent se retrouver et y rejoindre le Prophète (s), est la fontaine de Kawthar, dont Son Excellence Fâtima al-Zahrâ (Fatima la Resplendissante) (as) est la manifestation.

[12] Esprit de Dieu (as), c’est un des noms coraniques de ‘Isâ (as).

[13] Simon Pierre.

[14] Ces deux parenthèses sont issues de la traduction / commentaire de l’exégète cité dans l’article, et non de la traduction de Denise Masson.

 

Photos aléatoire

Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (7) : Wâdi as-Salâm - Najaf (11) : Masjed Hakim - Ispahan (2) : Karbalâ (1) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (32) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (24) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (10) : Wâdi as-Salâm - Najaf (10) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (16) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *